Recherche dans le blog

Accueil

Transformer mon panier en devis Faire une demande de devis

Perdre du gras, pas du muscle

Publié le : 21/09/2015 17:47:36
Catégories : Zone Alimentation Musculation Rss feed

Perdre du gras, pas du muscle

Perdre du gras, pas du muscle

 

Lorsque l’on parle de maigrir, tout le monde pense à son poids sur la balance. Mais quel est l’intérêt de perdre 10 kilos de muscle, et de garder toute sa masse grasse ? C’est bien sûr totalement inutile et surtout cela va mener à un résultat très inesthétique.

La balance est certes un indicateur mais ne doit pas servir de référence pour savoir si l’on est sur la bonne voie. Les deux outils mesureurs les plus importants en phase de régime sont le miroir et un appareil photo.

En effet, en matière de perte de poids, le but de tous les sportifs est de perdre de la graisse tout en sauvegardant un maximum de muscles. N’espérez pas perdre de la graisse et prendre du muscle en même temps car cela est tout simplement impossible.

Nous allons dans cet article rappeler les principes de base pour une fonte des graisses sans fonte musculaire.

Perdre du gras, pas du muscle

Diminuez progressivement les glucides

L’impatience de la plupart des pratiquants les mènent à réduire considérablement et d’un seul coup la consommation de féculents. Il est très important, sous peine de voir fondre très vite la masse musculaire, de réduire progressivement les quantités de glucides. Enlevez par exemple 10g par repas toutes les une ou deux semaines.

Consommez des bonnes sources de glucides

Tous les glucides et féculents ne se valent pas. Pour pouvoir conserver de l’énergie tout en continuant à éliminant de la graisse, choisissez des sources de sucre à index glycémique bas, comme la patate douce, le riz basmati et les flocons d’avoine.

N’oubliez pas les bonnes graisses

Votre corps n’éliminera pas de graisse si vous ne lui en apportez pas. En effet, votre organisme a besoin de bons lipides pour fonctionner. Si vous ne lui en apportez pas, il stockera.

Les graisses saturées sont inutiles pour votre corps. Fuyez donc les fromages, le beurre, les sauces, les plats préparés et les viandes grasses.

Consommez de l’huile d’olive ou de colza, des noix, des amandes, des poissons gras comme le saumon ou le thon.

Augmentez l’apport protéique

Pour éviter de perdre trop de muscle lors d’une sèche il faut augmenter la consommation de protéine. En prise de masse la dose de protéine minimum est de 2 grammes par kilo de poids de corps par jour. En sèche n’hésitez pas à monter à 3 grammes ou plus.

Consommez des aliments protéinés ou des shakes au moins toutes les 3 heures.

Répartissez l’apport calorique sur la journée

Manger 3000 calories par jour est une chose, savoir les répartir en est une autre.

Imaginez que vous ingériez ces 3000 calories en un seul repas. Votre corps n’en assimilera qu’une petite partie et stockera le reste. Si au contraire vous les ingérez en quinze fois, vous passerez votre journée à manger et à digérer, ce qui fatiguera l’organisme et perturbera votre emploi du temps.

Prenez donc vos trois repas principaux et ajoutez trois collation ; une dans la matinée, une dans l’après midi puis une avant de dormir. N’oubliez pas d’ajouter à cela votre ration post training (Iso Whey + dextrose en période de sèche).

Conclusion :

Vous possédez à présent les principales informations pour éviter les erreurs les plus fréquentes en matière de sèche. Elaborez votre propre diète et surtout programmez la sur une durée de 12 à 16 semaines en baissant progressivement les glucides et les calories.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)