Archives du blog

Aucun article

Tous les articles

Recherche dans le blog

Nouveaux produits

Information

Promotions

Transformer mon panier en devis Faire une demande de devis

Musculation et idées reçues

Publié le : 20/11/2015 18:06:43
Catégories : Zone Entraînement Musculation Rss feed

Musculation et idées reçues

Musculation et idées reçues

 

Si vous avez décidé de vous mettre à la musculation dans un but esthétique et que vous en parlez autour de vous, vous allez avoir droit de la part de vos connaissances qui ne pratiquent pas cette activité à un lot de remarques toutes plus intelligentes les unes que les autres. Parmi les plus communes et les meilleures vous entendrez :

  • Quand tu arrêtes le muscle se transforme en graisse et tout tombe

  • La musculation rend impuissant et réduit la taille du sexe

  • Ce sport rend égocentrique

  • Ce n’est pas un sport complet, il faut faire autre chose à côté sinon c’est mauvais pour la santé

  • Les gens musclés meurent jeunes

  • C’est horrible !

  • Mais tu es complexé ? Tu es bien comme tu es pourtant

Musculation et idéal esthétique

Heureusement les mentalités évoluent et de plus en plus de gens à l’esprit ouvert, même s’ils ne comprennent pas ou ne sont pas sensible à l’esthétique d’un bodybuilder, savent au moins respecter le travail effectué et ne pas être médisant.

Les médisants sont ceux qui veulent vous décourager de faire ce qu’ils savent être bon pour eux mais qu’ils sont incapables d’entreprendre. Pour être certains que ces briseurs de motivation n’aient pas d’effets sur vous, je vais tout de même répondre brièvement et simplement à leurs remarques de grands penseurs.

  • Quand tu arrêtes le muscle se transforme en graisse et tout tombe.

> Bien sûr ! Et les os se transforment en chair molle !

  • La musculation rend impuissant et réduit la taille du sexe.

> Evidemment, tout comme la course à pieds rend aveugle et le cyclisme rend sourd !

  • Ce sport rend égocentrique.

> Un bodybuilder est un artiste qui sculpte son corps, il est obligé de regarder régulièrement le résultat de sont travail pour le corriger s’il y a lieu.

  • Ce n’est pas un sport complet, il faut faire autre chose à côté sinon c’est mauvais pour la santé.

> Quelle autre activité développe chaque muscle du corps, soit en endurance, soit en résistance soit en force selon le mode d’entraînement ?

  • Les gens musclés meurent jeunes.

> Certains sont vieux et encore en pleine forme, ils sont comme tout le monde ; ils peuvent mourir n’importe quand.

  • C’est horrible !

> Chacun ses goûts, pour moi ce qui est moche ce sont les ventres proéminants, la peau épaisse, les seins chez les hommes, les jambes trop fines et les fesses atrophiées.

  • Mais tu es complexé ? Tu es bien comme tu es pourtant.

> Il ne viendrait à l’idée de personne de demander à un handballeur pourquoi il pratique ce sport. Dès qu’il s’agit de musculation, on y associe un déficit mental ou un mal être. C’est comme ça, il faut faire avec.

Image associée

Les gens qui vous racontent ce genre de bêtises ne sont pas forcément méchants ou stupides. Ils ne croient bien sûr pas à ce qu’ils disent (ceux qui y croient ont un déficit d’intelligence).

La plupart des hommes et des femmes aimeraient transformer radicalement leur physique mais ne sont pas prêts à lever le petit doigt pour ça. Ceux qui ont fait du travail du corps leur passion ramènent donc les autres à leurs complexes et à leur paresse, ce qui pour un être humain n’est pas supportable. Il faut donc bien évacuer la frustration en se défoulant sur sa cause, les athlètes soit disant « trop musclés » par exemple.

Utiliser une rumeur débile est aussi une excellente excuse pour ne pas se mettre au travail : « je ne fais pas de musculation car je ne veux pas devenir impuissant. »

Les pratiquants sont parfois responsables de ce que l'on dit à leur sujet. En effet, nous pratiquons une activité qui donne des résultats visibles à tout moment. C'est exactement comme si un karatéka avait le nom de son activité tatouée sur le front. Si l'on se comporte mal, les gens vont généraliser et faire des raccourcis en pensant que tous les musclés sont de mauvaises personnes. C'est pourquoi je m'applique, pour donner une bonne image de ce sport, à faire preuve d'un comportement correct, poli et courtois en permanence. 

Vous savez le manque d'éducation qui règne aujourd'hui dans la plupart des salles. Que va penser à votre avis un prospect qui vient visiter la salle pour peut-être s'y inscrire?

Beaucoup ne l'ont pas compris mais une salle de sport ou de musculation est un lieu sacré où l'on vient se faire du bien. Les cris, le désordre, l'impolitesse, l'arrogance, les lancers d’haltères et j'en passe n'y ont pas leur place. Lorsque j'ai commencé la musculation en 1988, le patron aurait exclu au moins un tiers des adhérents que l'on croise malheureusement aujourd'hui.

Pour résumer nous pouvons dire que les sculpteurs du corps humain ont toujours été montrés du doigt, mais que c’est sur eux-mêmes que les médisants pointent leurs doigt et non pas sur les athlètes.

Sachez aussi que sur votre parcours vous croiserez beaucoup de gens qui admireront votre travail, et que plus vous allez progresser, moins les médisants parleront, à condition que vous développiez un physique harmonieux…

Partager ce contenu